HOME NEWS PHOTOS VIDEOS BIO PALMARES PARTENAIRES CONTACT

24 HEURES DU MANS 2019

June 28, 2019

Samedi 15 juin 2019 à 15h00 débutait la 87ème édition des 24 Heures du Mans, la troisième pour le pilote vendéen. Parti en 4ème position sur la grille de départ, l’équipage de la Rebellion R-13 LMP1 #3 mené par Gustavo Menezes, Nathanaël Berthon et Thomas Laurent termine à la 5ème place de l’épreuve et 3ème au classement général du FIA WEC de la Super Saison 2018-2019.

A tout juste 21 ans, Thomas Laurent prenait le départ de sa 3ème épreuve mancelle, la 2ème dans la catégorie reine LMP1 sous les couleurs de Rebellion Racing. Après des qualifications en demi-teinte marquée par des problèmes moteurs, la voiture #3 s’est élancée de la 4ème position sur la grille de départ avec à son volant Gustavo Menezes. L’Américain réalise un bon départ et se hisse à la 3ème position devant la SMP Racing #11 puis creuse l’écart. Thomas Laurent sera le 3ème à réaliser son relai après Nathanaël Berthon. Il maintient un rythme soutenu et réalise un des plus beaux dépassements de la course dans les virages Porsche. La pluie fera une rapide apparition provoquant une sortie de piste de la #3 dans la 2ème chicane des Hunaudières, le contraignant à s’arrêter prématurément au stand. Un incident vite oublié pour le Vendéen qui enchainera les chronos jusqu’à la fin de son relai et maintiendra la P3. Malheureusement, l’équipage voit ses espoirs de podium s’envoler après avoir été sanctionné par 3 minutes de pénalité lors du relai de Gustavo Menezes au lever du jour et un tête à queue dans les virages Porsche. Malgré les bons temps qui se succéderont, Thomas Laurent et ses coéquipiers ne parviendront pas à remonter sur la SMP Racing #11 ni sur la voiture sœur #1 de Rebellion Racing. Ils terminent à la 5ème position des 24 Heures du Mans 2019 et se classent 3ème du Championnat du Monde FIA WEC


« Les 24 Heures du Mans restent mythiques et imprévisibles. Cette édition nous l’a encore prouvé. C’est forcément décevant de ne pas être de nouveau sur le podium cette année surtout après les nombreux rebondissements que nous avons vécu pendant toute cette semaine des 24 Heures. L’équipe a fait un travail incroyable et le maximum pour que la voiture soit prête et performante. Nous avons joué de malchance et nous ne terminons pas à la place espérée. J’ai néanmoins eu la chance de vivre de vivre encore une aventure incroyable au sein du Team Rebellion Racing. C’était ma dernière course à leur côté. Je leur dois beaucoup dans ma carrière et dans mon apprentissage. Ils m’ont permis d’accéder à mon rêve et de courir ma première saison en LMP1. Je vais maintenant me concentrer sur la prochaine Super Saison FIA WEC avec un double programme en tant que pilote de réserve et d’essai Toyota ainsi que titulaire chez Signatech Alpine en LMP2. J’ai hâte de commencer et de retourner derrière un volant. Un grand merci à toute l’équipe et à mes partenaires pour leur soutien et leur implication. »